Les dangers du crédit à la consommation

Un crédit à la consommation est un prêt accordé à un particulier qui souhaite obtenir un financement sur l’achat d’un service ou d’un bien autre que de l’immobilier. Très populaire en France, le crédit à la consommation est pourtant très dangereux. Effectivement, même s’il est relativement moins risqué que le prêt immobilier, par les sommes en jeu, il peut facilement conduire à un surendettement.

Comprendre le crédit à la consommation

Pour obtenir un crédit à la consommation, l’acquéreur dispose de deux choix :

  • Crédit affecté : ce type de crédit consiste à demander un prêt sur l’acquisition d’un bien ou service précis (appareil électroménager, voiture, vacances…).
  • Et crédit non affecté : laissant le contractant plus libre, il peut même s’utiliser en cas de difficulté financière.

Contrairement à un prêt immobilier, le montant et la durée d’un prêt à la consommation est relativement moindre. Suivant une disposition légale, un crédit à la consommation est compris entre 200 et 75 000 euros. Et concernant les conditions d’acquisitions du prêt, il est impératif que le demandeur bénéficie d’un revenu mensuel stable ainsi qu’un taux d’endettement inférieur à 33%.

Quels sont les risques sur le crédit à la consommation ?

Déjà, tout comme les autres types de prêt il entraine automatiquement son contractant vers un endettement. Aussi, dans le cas où la situation financière de l’acquéreur du prêt régresse pour cause de chômage ou arrêt de travail, le remboursement pourrait devenir plus compliqué. Dans le plus pire des cas, s’il n’y a pas de redressement possible, ce dernier serait dans l’obligation de renégocier son prêt ou faire recours à un rachat de crédit. Et techniquement, ces méthodes de financements peuvent grandement augmenter ses dettes.

Concernant le remboursement, si le prêt est contracté avec un taux variable, il est probable que les mensualités puissent augmenter sur le temps. A cet effet, si les revenus ne suivent pas le rythme, le taux d’endettement pourrait facilement atteindre un seuil critique.

Faut-il alors ne pas recourir à un crédit à la consommation ?

Dans la mesure du possible, l’acquisition d’un prêt à la consommation n’est pas réellement conseillée. Toutefois, si c’est incontournable, il est toujours conseillé de ne demander qu’un montant raisonnable avec une mensualité qui laisse plus de marge afin de mieux anticiper les imprévus. A part cela, avant de contracter son prêt, il serait également judicieux de demander conseil à un spécialiste dans la finance qui doit être autre que son conseiller client à la banque.