Les risques du crédit relai

Un crédit relai est un système de financement qui permet à un propriétaire d’acquérir un nouveau bien immobilier sans avoir revendu son ancien logement. A première vue, il peut proposer divers avantages, mais il faut aussi noter que le crédit relai constitue plusieurs dangers qui peuvent mener jusqu’à la perte de son logement.

Un peu plus sur le crédit relai

Un crédit relai est avant tout adapté pour les personnes qui ont déménagé et souhaitent acheter une nouvelle maison ou appartement dans sa ville de destination. Dans certains cas, il s’applique également pour les personnes qui ont déniché un bon plan immobilier et qui voudraient sauter sur l’occasion.

Comment il fonctionne ?

Généralement pour bénéficier d’un crédit relai, il faut se rendre auprès de sa banque et se montrer convaincant. Une fois le prêt accordé, le demandeur pourrait avoir un financement à hauteur de 70% de la valeur de son logement. Concernant le taux d’intérêt et les échéances, ils ne fonctionnent pas comme un prêt immobilier classique. En effet, l’intérêt peut être payable en une seule fois et le remboursement s’effectue une fois que l’ancien logement est vendu. Néanmoins, il faut noter que pour ce dernier, un accord au préalable se doit d’être établi entre le demandeur du prêt et la banque.

Quels sont les avantages ?

Comme premier avantage, le crédit relai évite les frais supplémentaires dans le cas d’un déménagement (location maison, frais et commission agence immobilière, dépenses sur le re-déménagement…). A part cela, il permet parallèlement d’acheter au plus vite un bien immobilier lorsqu’une bonne affaire se présente.

Pourquoi le crédit relai est dangereux ?

Malgré qu’il puisse offrir des avantages, il peut exposer à divers risques. Déjà, comme c’est un prêt à court terme, il sera assez difficile de respecter les échéances si on ne parvient pas rapidement à vendre son ancien logement. A cet effet, si le prêt n’est pas payé à temps, il n’existe pas d’autre alternatif qui consiste à rallonger le prêt. En cas de non paiement à temps donc, on peut d’abord se trouver dans le fichier des incidents de remboursements des crédits aux particuliers. Et pour y être radié, il est impératif que son prêt relai soit remboursé. Après cette étape, si le prêt n’a pas toujours été acquitté, la banque concernée pourrait effectuer une procédure légale qui pourrait jusqu’à entrainer la saisie de ses biens.

A part cela, un crédit relai peut également causer un surendettement du particulier surtout si on a encore d’autre crédit en cours. Poussant aussi le contractant à écouler précipitamment son bien immobilier, ce dernier pourrait le vendre largement en dessous du prix du marché.